Ischia, la napolitaine

Ischia fascine par sa verdure étonnante
dans une Méditerranée brûlante

(CIPRIA Magazine n° 30 mai-juin 2002)

Elle est la plus grande des îles parthénopéennes du golfe de Naples: Capri, Procida et Vivara - ilôt et réserve naturelle. D'origine volcanique, on la rejoint en aliscafo ou en bac (Compagnies Caremar et Lauro). Incroyablement verte, elle fascine dans cette Méditerranée brûlante. Vert vif des vignes, qui reprèsentent 60% de la production de l'île. Une culture en étagements, séparée par des murs de pierres sèches, les parracine, en tuf vert. Vert argenté des oliviers, vert sombre des orangers et des pins, des châtaigniers et des chênes. L'Epomeo (789 mètres), volcan au repos, s'exprime par des fumerolles jaillissantes, au pied des collines comme au bord des plages. Des côtes basses au nord; des criques, des baies et des promontoires au sud. Six communes pour l'ensemble de l'île, avec une population de 50000 habitants. Ischia est la principale. Viennent ensuite Casamicciola Terme, Lacco Ameno, Forio, Serrara Fontana, Barano. Casamicciola Terme est renommé pour ses thermes particulièrement bénéfiques, et pour les désastres subis lors du tremblement de terre de 1883. Un tiers des habitants y a péri, et les dégâts furent immenses. Dans la région de Lacco Ameno, l'implantation grecque date de l'Antiquité. De ces deux dernières communes, on rejoint l'Epomeo par des sentiers.